Suivre le fil

Après la tonte, la transformation de nos toisons sera confiée aux meilleurs façonniers. Les différentes étapes sont le lavage, le cardage, le peignage, le filage, la teinture et le tissage.

Le lavage : débarrasse les toisons du suint et autres impuretés. Le mohair, très peu chargé a un excellent rendement : c'est à dire avec 1 kg de mohair brut on obtient 800 g de fibres propres.

Le cardage : cette opération permet d'homogénéiser le mohair en démêlant les fibres. Il prend la forme d'un voile parfaitement homogène à l'oeil, mais avec des fibres dans tous les sens, si on regarde de plus prés.

Cardage du mohair
Peignage du mohair
Filage du mohair

Le peignage : parallélise les fibres et élimine celles inférieures à 4 cm. A cette étape le mohair est conditionné en ruban d'où le nom de ruban peigné.

Le filage : étire et tord le ruban pour constituer un fil. Pendant cette phase le fil est gratté mécaniquement pour obtenir un effet bouclette. Le mohair ainsi traité garde tout son gonflant et sa légèreté tout en étant très solide.

Tissage du mohair

Pour garder plus de gonflant à nos fils, ils sont mis en écheveaux pour subir une étape importante : la teinture. Les colorants utilisés sont choisis pour leur tenue maximale à la lumière et leur brillance. Les écheveaux sont immergés dans des grands bacs puis chauffés très doucement jusqu'à ébullition. Quand la teinture est suffisamment fixée sur la matière, la température est diminuée tout aussi doucement puis les écheveaux sont rincés et séchés.

Le tissage est l'ultime étape pour une partie de notre mohair. Il est pratiqué sur des métiers de très grande largeur (3 mètres), ces métiers confectionnent des couvertures, plaids, écharpes, étoles de couleurs unies mais aussi écossaises.